L’association Saint Paul devient « Le Habert – Hébergement Saint Paul »
19 décembre 2017
Lettre de la Fédération de l’Entraide protestante et du Secours Catholique au président de la république
20 décembre 2017
Voir tous

Colloque organisé par le collectif AUI-ALERTE sur l’accueil

Colloque organisé par le collectif AUI-ALERTE
26 janvier 2018 de 9h à 17h30
à la Maison des Associations
6, rue Berthe de Boissieux – 38000 Grenoble

télécharger : flyer colloque et Bulletin d’inscription

L’accompagnement social est une condition indispensable à l’insertion et à l’autonomie des personnes  en grande précarité. Cet accompagnement fait partie des grandes avancées sociales de la deuxième moitié du XXème siècle. Il a permis de prendre en compte la diversité des capacités, des parcours, de la vulnérabilité,  de chacun dans une société de plus en plus difficile, afin de lutter contre l’exclusion.

L’accompagnement social est du devoir de la collectivité, en particulier de l’Etat et des collectivités territoriales. La définition des objectifs à atteindre peut ne répondre alors qu’à des missions définies par un donneur d’ordre dans un cadre juridique, politique ou économique donné et perdre un peu de vue le nécessaire caractère global et continu de l’accompagnement pour en garantir son efficacité. Il est très souvent tributaire de conditions qui sont le statut de la personne accompagnée, son accès au logement et aux moyens de subsistance ainsi qu’à la santé et à l’éducation.

Depuis quelques décennies, on constate une dégradation des moyens consentis par les institutions  entraînant une dégradation de la qualité de cet accompagnement. On constate une fragmentation des objectifs et des moyens. On constate aussi une évolution des problématiques à traiter et des catégories de population à accompagner. L’accompagnement social aujourd’hui n’arrive plus à proposer une action globale et continue. Par ailleurs, on constate une évolution dans la proposition d’hébergement avec l’apparition significative d’un hébergement citoyen porté par des bénévoles

De tout temps nombre d’associations de bénévoles se sont investies, elles aussi, dans un accompagnement des personnes fragiles. Cet accompagnement dépend, lui aussi, des missions que se sont données les associations, de la sensibilité de chacune aux usagers et aux problématiques. Ces associations reposent pour partie sur des bénévoles. Elles ont pris en charge, pour partie, des populations sans droits et donc ignorées des institutions. Elles ont souvent permis une réactivité plus souple à une évolution rapide. On en veut pour exemples l’évolution de l’offre de l’hébergement d’urgence et de l’hébergement citoyen et la prise en compte de populations aux droits réduits.

Que cela soit l’accompagnement professionnel ou l’accompagnement bénévole, la société dispose d’un potentiel humain et d’implication importants qui doit faire face à des difficultés croissantes, à des budgets contraints, à des problématiques complexes et à l’insuffisance des places d’hébergement  L’objectif de ce colloque est de partager les méthodes et les expériences entre professionnels et bénévoles de manière à identifier les complémentarités dans les compétences et les approches et arriver à un accompagnement plus centré sur la personne, quel que soit son statut administratif et son évolution.

AUI-Alerte Isère
Contact : denis.hatzfeld@wanadoo.fr

Matin, séance plénière

1)         09 :00 Accueil

2)         09 :15 Introduction, pourquoi un colloque, D. Hatzfeld (AUI-Alerte)

Après un premier colloque tenu en juillet 2013 portant sur l’inconditionnalité et la continuité de l’accueil, devant une évolution sensible de l’offre d’hébergement et des restrictions budgétaires, il semble utile d’échanger sur la complémentarité de l’accompagnement social entre professionnels et bénévoles au service des personnes.

 3)         09 :30 Les enjeux, V. Gilet (Fondation Abbé Pierre) et C. Cornier (IFTS)

Le travail social vise à permettre l’accès des personnes à l’ensemble des droits fondamentaux, à faciliter leur inclusion sociale et à exercer une pleine citoyenneté.  Il participe au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur environnement, en particulier des solutions de logement et des droits sociaux.

L’accompagnement comprend de nombreux aspects à la fois techniques, humains et psychologiques. La difficulté quand il y a manque de moyens est d’avoir le bon accompagnement au bon moment et au bon endroit. Le professionnel travaille souvent dans un cadre structuré et utilise des compétences identifiées. Le bénévole travaille souvent dans un cadre associatif moins structuré mais non tributaire du statut des personnes accompagnées.

4) 10 :00 Les populations précaires (Oiseau bleu, La Relève/Adoma, La Cimade, Roms action)

Témoignages de deux personnes qui ont été accompagnées, qu’est-ce qui les a aidés, qu’est-ce qui a manqué ?

Complexité de l’accès aux droits, accompagnement adapté à la diversité des populations et au statut administratif de la personne, continuité du suivi des personnes lorsqu’elles changent de statut, présentation par des accompagnants  concernant les populations :

  • Droits complets
  • Demandeurs d’asile
  • Sans papiers
  • Roms européens
5)         11 :00 Les différents modes d’hébergement F. Cesbron (Un toit pour tous) et C. Paturle (Diaconie)

Descriptif des différents types d’hébergement, quantification et accompagnement associé, évolution de l’offre d’hébergement

  • Différentes formes d’hébergements institutionnels
  • Différentes formes d’hébergements citoyens
6) 11 :30 Forces et limites de l’accompagnement, le quotidien La Sauvegarde (association) et les Verts accueillants (collectif citoyen)
  • Accompagnement professionnel
  • Accompagnement bénévole

12 :00 Repas

Après-midi

 7)         13 :00 Groupes de travail

Partager les expériences,  exprimer les attentes,  et imaginer des pistes de coopération. Des groupes de travail selon les 4 catégories de populations concernées (droits complets, demandeurs d’asile, Roms européens, sans papiers) avec une grille pour guider les débats (hébergement, nourriture, santé, accès aux droits administratifs et sociaux) et pour aborder les interactions professionnelsbénévoles. On mettra en place 8 groupes de travail, 4 seront animés par un professionnel, 4 animés par un bénévole.

Pre-inscription demandée

8)         15 :00 Restitution du travail des groupes
 9)        16 :00 Synthèse L. Bourgois (laboratoire PACTE) et F. Silvente (FAS) et discussion

                 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *